Toyota, les pieds dans le tapis

Publié le par Guild

Ça va pas fortC'est à croire que le sort s'acharne sur le premier constructeur mondial. Relativement épargné par la crise dans le secteur, Toyota se voit depuis l'automne empêtré dans les problèmes comme dans un mauvais tapis de sol. Le constructeur a dû rappeler près de 9 millions de véhicules dans le monde et on apprend encore aujourd'hui que 13.000 véhicules vendus en Corée du Sud sont également rappelés.

"Il s'agit d'un rappel volontaire pour prévenir le risque d'un possible concours de circonstance malheureux susceptible de se produire à l'avenir" a déclaré Hisao Nakabayashi, PDG de la filiale sud-coréenne de Toyata lors d'une conférence de presse tenue à Séoul. Le problème évoqué provient, pour rappel, des blocages d'accélérateurs en position en basse et/ou de tapis de sol qui retient les-dites pédales.

Par ailleurs le gouvernement américain, par le biais du secrétariat au transport, a annoncé hier qu'il envisageait de lever une amende de l'ordre de 16,375 millions de dollars soit près de 12,15 millions d'euros auprès de Toyota pour ne pas avoir averti les autorités "pendant au moins 4 mois, alors qu'ils connaissaient les risques" des défauts de fabrication de ses véhicules.

Quand on sait que les constructeurs japonais, et Toyota en premier lieu, ont construit leur succès actuel sur une politique de la qualité stricte tant dans les lignes de productions que chez les sous-traitants, on imagine mal voir le groupe sortir indemne de la crise de confiance qui se profile. 

Publié dans Economie

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article