Même joueur joue encore

Publié le par Guild

Le meilleur joueur de foot du mondeHier se tenait le quart de finale retour de la Ligue des Champions opposant Barcelone à Arsenal. Après un match aller disputé à Londres, les hommes d'Arsène Wenger étaient tenus de réaliser un exploit au Camp Nou pour rejoindre l'Inter de Milan en demies. Le club catalan était lui en ballotage favorable au bénéfice des buts marqués à l'extérieur.

Le résultat du match de la veille ne reflète pas les doutes qui enveloppaient l'issue de celui-ci. Arsenal voyait son infirmerie tourner à plein régime avec de nombreux joueurs clés aux soins. Alexandre Song rejoignait Fabregas, Gallas et Arshavine sur la liste des joueurs indisponibles et Wenger devait composer avec des choix limités en défense faisant appel à Mickaël Sylvestre dans l'axe gauche alors qu'il n'a été titularisé que 9 fois cette saison. En attaque Arsenal a confié les clés du jeu à Nasri, Walcott et Rosicky en soutien d'un Bendtner en forme et auteur d'un but.

Du côté catalan, la défense centrale posait problème également. Expulsé à l'aller, Puyol a été privé de rencontre au même titre que Piqué cumulant le carton jaune de trop à l'Emirates Stadium. Pep Guardiola a dû faire confiance à la charnière rugueuse Marquez-Milito et a pu profiter du retour d'Eric Abidal sur le flanc gauche. Le compartiment offensif était composé par la jeune garde catalane en la personne de Pedro à gauche et de Bojan dans l'axe. Ce dernier a été préféré à Thierry Henry, très critiqué par la presse espagnole lui reprochant sa performance moyenne face à son ancien club, pour remplacer un Ibrahimovic blessé. Pour finir avec les compositions d'équipe, Barcelone comptait dans ses rangs ce qui se fait de meilleur dans le football aujourd'hui, j'ai nommé Lionel Messi.

Auteur du 6e quadruplé de l'histoire de la Ligue des Champions, l'argentin de poche a éclaboussé le match de toute sa classe. Rien ne semble impossible au dernier Ballon d'Or France Football: une frappe en plein lucarne, un but dans la surface, un amour de lob après une course derrière la défense puis un slalom irréel avant de crucifier le gardien des Gunners... Rien que ça. "Messi, c'est de la Playstation" pouvions-nous lire dans la presse argentine. La presse européenne est unanime sur le football hors norme de celui qu'on présente comme le nouveau Maradonna. Il semble d'ailleurs impossible aux observateurs d'imaginer un autre joueur marquer l'année 2010 comme Messi est en train de la faire. Aujourd'hui aux portes d'une demi finale de la prestigieuse Ligue des Champions et à l'orée d'une Coupe du Monde avec l'Argentine, Léo Messi est encore loin d'avoir fini d'écrire son histoire!

Publié dans Sport

Commenter cet article