Le double effet Xynthia

Publié le par Guild

Xynthia fait encore des ravagesDominique Bussereau, président du Conseil Général de Charente-Maritime, confirme aujourd'hui son intention d'augmenter à hauteur de 6% les cotisations départementales. Cette annonce intervient quelques heures avant la confirmation, par le préfet de Vendée, du nombre de maisons inhabitables. Aujourd'hui estimés à 1300, le chiffre pourrait aller jusqu'à 1500 maisons vouées à la destruction.

Avec un coût estimé à 200 millions d'euros, la tempête Xynthia aura donc des effets bien postérieurs à la catastrophe en elle-même. Cette annonce confirme la crainte des sinistrés de voir leurs prélèvements augmentés. Les annonces d'indemnisation ou d'aides de l'Etat, comme par exemple l'exonération de la taxe d'habitation et de la taxe foncière 2010, ont un coût qui sera évidemment supporté par les sinistrés.

Souhaiter "faire en sorte que les sinistrés soient complètement indemnisés et n'aient rien à payer de leur côté" tient du voeu pieu. Outre le choc psychologique irréparable, ces personnes qui vont voir leur maisons ou celles de leurs voisins détruites, vont également assister à la dévaluation des prix du secteur immobilier, mais aussi voir les cotisations d'assurance augmenter et, désormais avec certitude leurs prélèvement locaux gonfler de 6%. 

Il convient donc de prier les cieux pour que les personnes n'ayant jamais vécu de sinistre de cette ampleur puissent le rester ainsi. Les intentions sont belles, mais la réalité moins tendre risque encore de venir à bout des ménages fragilisés.

Publié dans Economie

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article